Notre Programme complet et téléchargeable en PDF

Les 12 thèmes du programme du P+ reposent sur deux principes essentiels : 

1- les Belges d'abord ! … parce que la préférence nationale doit primer en toute chose

2- Maîtres chez nous ! … parce que la Belgique doit retrouver sa souveraineté confisquée par l'Europe.

Cliquez pour télécharger Notre-Programme-complet-et-telechargeable-en-PDF

1- Islam et Charia

 

  • Interdire et dissoudre le parti ISLAM et destituer ses élus.
  • Interdire et pénaliser toute promotion et l'enseignement de la Charia ainsi que toute incitation d’autrui au respect des règles de la Charia. Le non-respect de l’une au moins de ces interdictions exposera les contrevenants à la perte de la nationalité belge.   
  • Expulser tous les imams qui propagent un islam incompatible avec nos lois.
  • Mettre sous surveillance les mosquées.
  • Fermer les mosquées au sein desquelles se diffuse une idéologie jihadiste et qui font la promotion de la charia.
  • Poursuivre les librairies diffusant des écrits violant les lois belges sur l’incitation à la haine et à la violence.
  • Abroger la loi du 17 juillet 1974 de reconnaissance et de financement du culte islamique par l’Etat Belge.
  • Dissoudre l’Exécutif des Musulmans de Belgique qui ne représente que lui-même
  • et des intérêts étrangers.
  • Appliquer une quarantaine politique à l’encontre de toute personne publique dont il  aura été prouvé :
    – soit qu’elle collabore volontairement et en connaissance de cause à la destruction de notre Culture et de nos Institutions en promouvant directement la Charia et ses usages dans la société.
    – soit qu’elle facilite l’action ou agit en intelligence avec les ennemis de la Nation dans leur travail subversif de promotion de la Charia et de ses usages sur nos territoires.

 

2- Protection des Femmes

  • Durcir les peines encourues pour viol.
  • Déchéance de nationalité (en cas de double nationalité) en cas de viol puis après la peine, expulsion avec interdiction définitive de séjour sur le territoire.
  • Renforcer la protection des femmes contre les mariages forcés par un alignement des peines encourues par les instigateurs et complices d’un mariage forcé sur celui du viol.
  • Arrêter la tolérance à la polygamie, les contrevenants se verront retirer toute prestation sociale. Les familles polygames seront reconduites dans leur pays d’origine.
  • Seront interdits en Belgique toute promotion directe et indirecte ainsi que tout enseignement visant à promouvoir ou justifier l’usage de la polygamie, des mariages forcés et du viol. Toutes organisations, associations ou groupements de fait ayant été reconnus coupables de telles activités seront dissous, leurs biens confisqués et leurs responsables poursuivis. 
  • Instaurer une information préalable obligatoire pour toute personne désirant se marier dans le rite islamique afin de l'avertir des contraintes et conséquences encourues.
  • Enseigner les valeurs d'égalité hommes/femmes et les valeurs occidentales du respect de la femme à nos enfants dès l'école primaire. 
  • Renforcer les moyens des structures locales d’assistance aux femmes (écoute/conseil/hébergement/assistance juridique).
  • Aligner les salaires des femmes sur ceux des hommes.


3- Immigration

  • Contrôle sévère de l’immigration.
  • Réévaluer les conditions d’accès au statut de réfugié en fonction de la capacité d’accueil belge et non d’une réglementation européenne.
  • Arrêter le regroupement familial extra-européen.
  • Soumettre les prestations sociales et les allocations familiales à des conditions strictes de nationalité. Il faut faire cesser l’incitation à l’immigration que représente la distribution actuelle des prestations sociales aux non-européens.
  • Durcir les peines frappant les employeurs de clandestins, renforcer les moyens de contrôle dans les secteurs à risque (bâtiment, restauration, etc…)
  • Arrêter définitivement les régularisations des clandestins.
  • Fin des « droits » aux illégaux sur le territoire. Facturation aux pays d’origine de tous les frais liés à la présence d’illégaux, y compris ceux de leur reconduite dans leurs pays d’origine.
  • Mettre en place ou renforcer les procédures bilatérales de contrôles d’identité et de reconduite aux frontières avec les pays source d’immigration.
  • Arrêter  le renouvellement des titres de séjour aux étrangers sans emplois et sans capacité de subvenir à leurs besoins.
  • Supprimer le droit du sol. Etre Belge c’est naître de parents belges ou le devenir par volonté.
  • Supprimer la double nationalité. Soit on est Belge soit on ne l’est pas.
  • Appliquer un moratoire sur les clauses de la Convention de Schengen empêchant les contrôles aux frontières.
     

4- Social et santé

  • Rembourser les soins de santé de manière inversement proportionnelle aux revenus, allant jusqu’à un remboursement à 100 % pour les plus démunis de nos concitoyens.
  • Arrêter la mainmise politique sur les mutuelles, opérer une transition vers un système indépendant et neutre.
  • Attribuer prioritairement les logements sociaux aux Belges.
  • Rétablir des postes d’enseignants spécialisés pour l’aide aux enfants en difficulté, mettre en place des écoles de la 2ème chance pour lutter contre l'échec scolaire.
  • Exonérer de charges sociales pendant 5 ans, tout engagement de chômeurs belges de longue durée (1 an et plus) par une entreprise comptant moins de 10 salariés.  
  • Prestations familiales : doubler les allocations pour les 2 premiers enfants, allocations  dégressives pour le 3ème enfant et supprimer à partir du quatrième. Suppression en cas d’absentéisme scolaire. Prestations familiales : lancer une réforme des prestations familiales de manière à augmenter l'aide aux familles belges tout en faisant cesser  incitation à l'immigration que constitue l’actuel système de distribution de l'argent des contribuables. 
  • Fixer le montant de la pension à minimum 1.100 € pour tous les belges retraités.
  • Instaurer un système de travail d’intérêt public obligatoire pour les étrangers qui bénéficient  de l’assistance du CPAS.
    Octroyer les aides sociales et diverses allocations uniquement aux personnes ayant séjourné et travaillé légalement dans le pays pendant une période de minimum deux années.Développer des structures accueillantes pour les personnes âgées (voir « maisons kangourou » à l’instar des pays nordiques) et créer plus de centres d’accueil pour la petite enfance.
  • Supprimer progressivement l’usage du stationnement payant sur le domaine public et le remplacer par l’usage du disque lorsque cela est nécessaire. Se déplacer librement est un droit, pénaliser les utilisateurs de voiture est une injustice. Les contrats avec les sociétés assurant la gestion du stationnement sur le domaine public ne seront pas renouvelés

5- Sécurité et justice

  • Renforcer les moyens de la Justice afin d’assurer un traitement rapide et efficace des dossiers. Il est inacceptable de devoir attendre des années pour obtenir justice.
  • Renforcer les services publics dans les quartiers défavorisés et rétablir la Police de proximité. Augmenter et moderniser les effectifs policiers.
  • Créer des peines de sûreté incompressibles pour les récidivistes et les faire systématiquement exécuter.
  • Augmenter le parc pénitentiaire à hauteur de 13500 places à l’horizon 2015.
  • Créer des peines d’éloignement provisoires ou définitives pour les délinquants étrangers en fonction de la gravité des délits.
  • Engager des pourparlers avec les autorités des pays d'origine des délinquants étrangers afin que ces derniers y effectuent leur peine. Retrait du permis de séjour aux délinquants étrangers. 

 

6- Economie et Finances

  • Séparer les activités des banques de dépôts et des banques d’investissements. Les banques ne doivent plus être autorisées à spéculer avec l’épargne des Belges.
  • Interdire les opérations liées à la finance islamique sur le territoire belge. De même manière, tout investissement de capitaux issu de la finance islamique sur le territoire belge sera interdit.
  • Réinstaurer pour la banque centrale belge la capacité d’émettre une monnaie nationale, et préparer la Belgique à la sortie concertée d’un Euro surévalué et inadapté qui ruine nos pays par l’endettement et la destruction de notre économie.
  • Favoriser la ré-industrialisation de la Wallonie et la création d’emplois par l’adoption de mesures de protection raisonnées (enrayer les délocalisations à l'étrangers des entreprises belges, privilégier nos entreprises dans l'octroi de marchés publics, créer une taxe d'équilibrage sur la main d'œuvre déplacée afin de favoriser la nôtre, …)
  • Créer une taxe de rééquilibrage social et environnemental sur les produits importés  afin de faire cesser la mise en concurrence déloyale de nos entreprises.
  • Renforcer l’aide à la création d’entreprises belges par la création de « Centres d’Aide aux Entrepreneurs » destinés à faciliter l'accès à des activités d' indépendants et à promouvoir les jeunes entreprises.
  • Développer les formations professionnelles qualifiantes.
  • Faire inscrire dans la Constitution l’interdiction d’adopter un budget déficitaire sans demander l’approbation des Belges par référendum.
  • Auditer les aides au développement consenties par la Belgique. Supprimer les aides dont l’effet positif n’est pas clairement établi. L’argent des contribuables belges n’a pas pour vocation d’enrichir les dictateurs mafieux.
  • Supprimer les droits de succession et de donation qui empêchent les enfants de jouir librement de biens venant de leur famille sur lesquels les impôts ont déjà été payes.

​7- Jeunesse

  • Intégrer le permis de conduire et un parcours d’initiation à la création d’entreprise dans le cursus scolaire.
  • Créer un fond de garantie spécifique servant à cautionner les jeunes ménages belges qui désirent s’installer.
  • Créer un crédit immobilier 0% destiné à aider les jeunes à acquérir leur premier logement.
  • Créer un fond « Jeunes entrepreneurs » qui en partenariat avec les Centres d’Aide aux Entrepreneurs aidera les jeunes à financer leurs premiers projets professionnels.

8- Institutions

  • Supprimer les Provinces et les Communautés, transférer leurs compétences aux Régions. Les économies importantes réalisées serviront en partie à diminuer les impôts.
  • Réaliser un audit général des subventions aux ASBL, supprimer les subventions de complaisance ou abusives par procédure de référendum local (les payeurs doivent être les décideurs).
  • Introduire l’usage du référendum dans la vie locale et nationale.
  • Introduire l’usage d’un droit de veto populaire servant à bloquer les mesures parlementaires non conformes à la volonté populaire.
  • Diminuer le nombre de fonctionnaires ou les réaffecter aux secteurs nécessitant un renforcement d’effectifs (Justice, sécurité).
  • Interdire le cumul des mandats.

 

9- Agriculture

  • Tous nos animaux, familiers ou d'élevage doivent être respectés et protégés conformément à La Charte des Droits de l'Animal de l'Unesco (voir Déclaration Universelle des Droits de l'Animal proclamée le 15 octobre 1978 à l'UNESCO et signée par la Belgique )
  • Appliquer strictement les normes européennes d’abattage. Supprimer les dérogations accordées pour raisons rituelles (hallal et cascher).
  • Encourager et aider fiscalement au développement des productions locales.
  • Protéger les productions agricoles Belges vis-à-vis des importations étrangères par l'application d'une taxe sur ces dernières.
  • Etiqueter les viandes afin de garantir au consommateur que la bête a été abattue selon les normes européennes.

 

10- Écologie

  • Initier la transition énergétique de la Belgique. Réduire notre dépendance aux hydrocarbures.
  • Aider au développement des filières de productions industrielles locales dans les domaines des matériaux écologiques, du recyclage et de la production d’énergie renouvelable réellement rentable.
  • Cesser de financer les escroqueries écologiques (éoliennes, etc…) et réorienter l’aide publique vers des politiques écologiques raisonnables.
  • Renforcer les filières d’enseignement formant aux futurs métiers liés à l’environnement, renforcer les budgets de la recherche.
  • Renforcer les normes d’isolation de l’habitat, augmenter les incitations fiscales à la rénovation de l’habitat existant.
  • Mettre en place des tables rondes entre les représentants des producteurs agricoles et les mouvements écologistes ayant pour but de favoriser l’émergence de propositions réalistes et consensuelles (bien-être animal, sécurité alimentaire, production agricole, etc…)
  • Créer une taxe écologique appliquée en fonction de la distance parcourue par les marchandises importées, favoriser les circuits production/consommation courts.
  • Développer les transports en commun ainsi que la qualité de la desserte ferroviaire.

 

11- Europe

  • Arrêt définitif des négociations d’entrée en Europe de la Turquie. La Turquie est l’agresseur  d’un pays européen (Chypre le 20 juillet 1974) et occupe toujours militairement 38 %  de son territoire. La Turquie est au mieux un partenaire économique, mais en aucun cas un pays européen.
  • Récupérer les outils de la souveraineté. Retrouver la capacité à prendre les mesures nécessaires au redressement de la Belgique en renégociant ou en sortant de tous les accords européens nous dépossédant de la liberté de légiférer librement au sein de nos frontières.
  •  Travailler avec nos partenaires européens à la sortie du système coercitif de L’Union Européenne soumise aux ordres de la Commission Européenne pour la constitution d’une Europe de proposition et de coopération entre nations souveraines et libres.
  • Arrêter immédiatement les financements belges à l’Europe destinés aux états qui détournent les subventions communautaires (Turquie, Palestine, Roumanie, etc…)
  • Rétablir le contrôle aux frontières de la Belgique. C’est à la Belgique de décider qui peut entrer ou non sur son territoire.

 

12- Culture

  • Arrêter la promotion du modèle multiculturel étendu au monde entier. La Belgique est riche de son héritage culturel spécifique et notre culture ne sera jamais “une culture parmi d’autres” sur notre propre sol.
  • Allouer des subventions pour les productions artistiques et culturelles incluant une dimension historique.
  • Refuser le séparatisme culturel anti-belge, un citoyen belge a le devoir d’assimiler la culture belge, de la faire sienne et de la transmettre à ses enfants. Tout refus de la culture belge est un refus de citoyenneté et doit être interprété comme tel par l’Etat.
  • Promouvoir la culture Belge et Européenne ainsi que la connaissance de notre  histoire commune.
  • Renforcer l’accès à la culture belge pour tous. Mettre en valeur notre patrimoine historique.