Programme du Parti PLUS : Economie et Finances

islam

Islam & Charia

femmes

Femmes

immigration

Immigration

sanre_social

Social & Santé

Securite

Sécurité & Justice

drapeau-europeen1

Europe

jeunesse

Jeunesse

institutions

Institutions

agriculture

Agriculture

ecologie

Ecologie

economie

Economie & Finances 

culture

Culture

belges_maitres

 

 


Economie & Finances

  • Séparer les activités des banques de dépôts et des banques d’investissements. Les banques ne doivent plus être autorisées à spéculer avec l’épargne des Belges.
  • Interdire les opérations liées à la finance islamique sur le territoire belge. De même manière, tout investissement de capitaux issu de la finance islamique sur le territoire belge sera interdit.
  • Réinstaurer pour la banque centrale belge la capacité d’émettre une monnaie nationale, et préparer la Belgique à la sortie concertée d’un Euro surévalué et inadapté qui ruine nos pays par l’endettement et la destruction de notre économie.
  • Favoriser la ré-industrialisation de la Wallonie et la création d’emplois par l’adoption de mesures de protection raisonnées (enrayer les délocalisations à l'étrangers des entreprises belges, privilégier nos entreprises dans l'octroi de marchés publics, créer une taxe d'équilibrage sur la main d'œuvre déplacée afin de favoriser la nôtre, …)
  • Créer une taxe de rééquilibrage social et environnemental sur les produits importés  afin de faire cesser la mise en concurrence déloyale de nos entreprises.
  • Renforcer l’aide à la création d’entreprises belges par la création de « Centres d’Aide aux Entrepreneurs » destinés à faciliter l'accès à des activités d' indépendants et à promouvoir les jeunes entreprises.
  • Développer les formations professionnelles qualifiantes.
  • Faire inscrire dans la Constitution l’interdiction d’adopter un budget déficitaire sans demander l’approbation des Belges par référendum.
  • Auditer les aides au développement consenties par la Belgique. Supprimer les aides dont l’effet positif n’est pas clairement établi. L’argent des contribuables belges n’a pas pour vocation d’enrichir les dictateurs mafieux.
  • Supprimer les droits de succession et de donation qui empêchent les enfants de jouir librement de biens venant de leur famille sur lesquels les impôts ont déjà été payes.

Cliquez ici pour télécharger notre programme en PDF